yungas coroico

Catégorie de gestion: Parc national et zone naturelle de gestion intégrée

 

Superficie: 40 000 hectares (400 km ²).

 

Lieu: Le parc Cotapata est au nord-est de la ville de La Paz, près de la Cordillère des Andes. Il commence sur la route des Yungas depuis la Cumbre jusqu’à Sacramento qui correspond à la limite sud. Il est situé dans les provinces Nor Yungas et Murillo de la région de La Paz. Les communes qu’il inclut sont Coroico et La Paz.

 

Sous-régions biogéographiques, altitude et estimations de température: Puna et Forêt humide des Yungas, l’altitude varie de 1 000 à 5 900 mètres incluant des parties de la Cordillère Royale. Dans les altitudes, le climat varie de froid (glacé) à tempéré et chaud en basse altitude (près de Coroico). Les précipitations varient de 1 000 mm en altitude à plus de 3 000 mm dans la forêt embrumée Ceja.

 

Végétation et flore: On a recensé 820 espèces de flore et 1 800 espèces de plantes supérieures. Cette zone comprend de hauts sommets et certains enneigés dans un environnement périglaciaire, prairies alto-andines, BOFEDARES et tourbières, Páramo Yungueño, Foret embrumée et pluvieuse Ceja de Monte et Foret humide des Yungas. Dans la prairie alto-andine dominent gramíneas duras y silificadas y plantas arrosetadas, rastreras y en cojín. Dans les zones humides des vallées glaciaires se trouvent des types de plantes particuliers : des Distichia muscoides, et Plantago Tubulosa, Oxychloe andine. Quant à la flore et la végétation des forêts humides, elles soulignent les petites forêts anciennes de Polylepis pepei dans le désert et les patchs de Podocarpus spp. Cloud Forest de Ceja. D’autre part, le parc Cotapata accueille de nombreuses sortes d'orchidées dont certaines sont endémiques.

 

Faune: On a recensé 204 espèces de faune dont certaines sont menacées comme l'ours à lunettes (Tremarctos ornatus), le Tunqui (rupicola peruviana), l’Aigle des montagnes (Oroaetus Isidori), le Guácharo (Steatornis caripensis), le marimono (paniscus), le puma (Felis concolor), le titi ou chat andin (Felis jacobite), le cerf des Andes (Hippocamelus de antisensis), le Taitetú, Pécari, ou cochon de collier (Tayassu de tajacu), l’agoutis à queue (Dinomys de branickii), l'agouti coloré (Dasyprocta punctata), la pava de monte (Penelope montagnii) et la pavita (Chamaepetes goudoutii). On y trouve également des espèces d'oiseaux endémiques (Grallaria erythrotis, Schizoeaca harterti, Aglaeactis pamela, Myrmotherula grisea et spodiops Hemitriccus) et l’espece Anairetes alpinus très menacée, de la famille des Tyrannidae tout comme la Cinclodes aricomae de famille Furnaridae.

 

Population locale: La population est d'origine aymara sur les hautes terres et métisse et aymara immigrés dans les vallées des Yungas. L'occupation humaine dans les zones extracôtières du parc Cotapata remonte à plusieurs siècles, alors que la population des Yungas est beaucoup plus récente. Le modèle de règlement est central, parce que les communautés sont surtout concentrées au long de la vallée du fleuve Huarinilla. Parmi les plus importants: l'Achoura, Chucura, Choro, Tiquimani, Sandillani Huancané Chairo et Pacollo. La population intérieure du parc est de 1 600 habitants (environ 250 familles). Aux alentours, le centre urbain le plus peuplé est Coroico (1660 habitants), et hormis Coroico, on estime une population totale d'environ 300 familles. Le PN ANMI  Cotapata se trouve à seulement 20 km de la ville de La Paz.

 

Tourisme: L'une de ses plus grandes valeurs est le chemin précolombien du Chucura ou Choro, qui fait partie de la route communément appelé "Chemin de l’Inca". Le Choro traverse Cotapata depuis la région de la Cordillère des Andes jusqu’aux Yungas du fleuve Huarinilla. Actuellement, une des destinations touristiques les plus visités de Bolivie est le "Camino de la Muerte," également connu pour être "la route la plus dangereuse du monde". En partant de la Cumbre, elle parcourt 65 km une étape en pleine Cordillère des Andes à 4000 mètres d’altitude, qui était jusqu'à il y a 15 ans la voie d’accès principale à la forêt des Yungas. Ce chemin est devenu légendaire pour sa dangerosité extrême, due à ses pentes prononcées, ses virages serrés, et l’espace d’une seule voie sur plusieurs segments (3 mètres de large). Actuellement, l’accès aux villages des Yungas comme Yolosa et Coroico se fait par une nouvelle route goudronnée,  car « la route de la mort » est aujourd’hui une voie d’accès secondaire et presque exclusivement conservé comme circuit touristique pour les descentes en VTT. Cette route a rencontré encore plus de notoriété en février 2012 lorsque la chaine internationale « History Channel » a tourné le Reality Show « Rutas Mortales » sur le chemin de Coroico. La série « Rutas Mortales » est devenue célèbre dû aux exploits qu’ont réalisés un groupe de camionneurs expérimenté en traversant des routes dangereuses sur l’Himalaya et en Alaska. Cliquez ici pour voir la vidéo.

 

Fuente: SERNAP http://www.sernap.gob.bo

 

 

Comment se rendre au parc Cotapata depuis La Paz? Il est accessible par la route ou à pied par le chemin préhispanique Choro (chemin de l’Inca). Il y a également des bus quotidiens qui partent de la ville de La Paz (depuis le quartier de Villa Fatima) qui vont jusqu'à Coroico ou jusqu’à la Cumbre pour ceux qui veulent faire le parcours de randonnée. De Coroico, il est possible d’accéder à la vallée du fleuve Huarinilla. Il est très recommandé de s’y rendre par votre propre voiture car il n'existe de transports publics dans ce secteur.

CONTACT US

 

responsive website

 

Late Bolivia - Tour Operator

 

Address: Sanchez Lima Av. 2226, Sopocachi. La Paz - Bolivia

 

Phone: (+591) 2 2 422 286

 

Emergency Mobile: (+591) 715 38 34 7

 

USA Phone: (+1) 213 402 0434

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Tag us with #SienteLosLatidos 

email contact