• tiwa4
  • tiwa6
  • tiwa1
  • tiwa5
  • tiwa2
  • tiwa3
  • tiwa7
 

tours tiwanaku

 

Tiwanaku (ou Tiahuanaco) est sans aucun doute une des cultures les plus anciennes d’Amérique. La ville précoloniale de Tiwanaku était sa capitale et le territoire de la culture Tiwanakota était l’Altiplano du côté de la Bolivie, du Pérou, du Chili et de l’Argentine. Cette culture a été caractérisée pour baser sa subsistance sur l’agriculture et l’élevage, grâce a un système sophistiqué d’agriculture sous forme de terrasses pour produire des graines en altitude. Il s’agit du site archéologique le plus important de Bolivie. Il est situé dans la province d’Ingavi, région de La Paz, à 70 kilomètres de la ville et 15 kilomètres du Lac Titicaca à une altitude de 3 885 mètres au-dessus du niveau de la mer. On pense que la culture Tiahuanacota est apparue entre 1 500 et 1 400 ans av. J.C. Elle s’est effondrée pour des raisons toujours inexpliqués dans les années 1100-1200 après J.C.

 

 

Tiwanaku était un centre urbain peuplé qui contenait un centre civique cérémonial et une série de constructions voisines qui recouvraient une zone de 4 kilomètres carrés. La ville de Tiwanaku aurait été fondée vers l’an 300 après J.C. et certains bâtiments n’ont pas été finis d’être construits. La culture Tiwanaku a connu une division en quatre phases :

 

Aldeano, de 1580 av J.C – 133 après J.C

Urbano, de 133 après J.C – 374 après J.C

Clásico, de 374 après J.C – 900 après J.C

Expansivo, de 900 après J.C – 1200 après J.C

 

En ce qui concerne leurs connaissances, ils se caractérisent pour avoir fait usage du bronze, un grand avantage technologique et militaire par rapport aux autres cultures contemporaines d’Amérique.

 

Tiwanaku révèle l’un des travaux de construction de maçonnerie les plus habiles d’Amérique du Sud. Une multitude d’hommes allait extraire les pierres dans une carrière lointaine et les transportaient jusqu’à la grande cité. Ils taillaient les pierres avec une extrême précision et parvenaient à découper des blocs de 10 tonnes, de forme rectangulaire, qu’ils ajustaient et disposaient avec une grande habileté sur les façades des bâtiments. Les bas-reliefs des figures sont recouverts d’or et système d’ajustement des blocs de pierre met en évidence un usage ancien du métal pour les constructions. La grande habileté de ces bâtisseurs et architectes se remarque dans ces temples splendides. Il faut noter leur compétence dans le calcul de l’inclinaison des murs et leur remarquable technique urbanistique qui a permis la création de réseaux superficiels et de canaux souterrains pour l’évacuation des eaux de pluies. Il est important de rappeler que tous ces temples ont une orientation astronomique d’une exceptionnelle précision. En Amérique du Sud, l’influence de Tiwanaku se retrouve dans les monuments du Pérou (culture Inca), de l’Equateur, du Chili, de l’Argentine et de la Bolivie amazonienne. Certains chercheurs ont considéré Tiwanaku comme la culture mère des civilisations américaines, d’autres comme la capitale d’un ancien empire mégalithique. Le chercher anglais Allen expliquait que Tiwanaku était l’un des royaumes de l’Atlantide de Platon.

Parmi ses plus importantes et plus belles constructions architecturales, nous avons :

 

 

tiwanaku tour

Le Temple semi-souterrain: Ce temple carré est construit à deux mètres sous le niveau du sol. Il est entouré de murs avec 57 piliers de grès rouge. Ces murs sont décorés de 175 visages de pierre dont les traits représentent différentes ethnies de l’empire. Le système de drainage de cette construction se distingue par l’élaboration de canaux de pierre avec une parfaite déclivité de 2°, qui fonctionne toujours aujourd’hui et qui convergent vers un collecteur. Encastré dans le sol, se trouve la pièce anthropomorphique la plus monumentale connue sous le nom de monolithe Pachamama ou monolithe Benett. C’est le plus grand de Tiwanaku, il mesure 7,30m de haut et comme beaucoup d’autres ouvrages du site il est taillé dans un seul bloc de forme rectangulaire. Dans ce même temple on trouve le monolithe Barbado (ou Kontiki Wiraqocha) qui a été sculpté en grès, avec deux autres stèles plus petites. Parmi les temples de Tiwanaku, le plus impressionnant est Kalasasaya.

 

Kalasasaya : Signifie « pierre levée » en aymara. Le temple des Pierres debout. Il s’agit d’une structure de deux hectares couverte de colonnes de grès avec des gargouilles décoratives qui servent également d’évacuation pour l’eau de pluie. C’est un centre cérémonial de 126m de long et 117m de large, constitué de blocs de pierre de cinq mètres de haut.

 

A l'intérieur se trouve une grande cour rectangulaire souterraine où l’on accède en descendant un escalier taillé dans une seule roche de six marches. En entrant par la porte principale du temple, on observe le Monolithe Ponce qui représente un prêtre. Sur cette sculpture, nous verrons l'art le plus pur de Tiwanaku: de fines gravures iconographiques représentant des hommes ailés, des poissons, des gueules de puma et de chameaux, des condors et des aigles. Dans le complexe, nous verrons les restes de petites habitations semi-souterraines.

Dans ce temple, on trouve également deux blocs contenant un trou qui imite un système auditif humain à travers lequel on peut écouter des bruits ou des conversations des sites plus éloignés. On peut donc en déduire qu’à l’époque précolombienne, les anciennes tribus connaissaient et appliquaient l’acoustique. Par l'entrée principale passe le soleil durant les équinoxes d'automne et de printemps, ce qui signifie que les tiahuanacotas avaient déduit l'année solaire de 365 jours.

 

La Pyramide d’Akapana: Pyramide toujours recouverte à 90%. Bâtiment clé et emblématique du centre civique de Tiwanaku, disposé par rapport aux étoiles. Il s’agit d’un bâtiment de structure pyramidale avec sept plateformes échelonnées, il mesure 18 mètres de haut et 200 mètres de large par cote au niveau de la base. A son époque, elle fut couronnée par des monuments sophistiqués où l’on suppose qu’il s’effectuait des sacrifices humains. Son état actuel est en ruines car au XVIIIème siècle, l’espagnol Oyaldeburo a fouillé la pyramide depuis le sommet à la recherche de trésors et il a découvert un temple semi-souterrain qui prenait la forme de la croix andine. Les murs de soutènement de la première terrasse ont été fabriqués en pierre de taille bordés d’une coupe parfaite. Cette technique de construction nous laisse penser que cette œuvre a été faite durant une longue période.

tiwanaku tours

 

La Porte du Soleil: Le monument le plus célèbre et le plus important de Tiwanaku, se trouve dans le temple Kalasasaya. Elle est ciselée dans un seul bloc de pierre andésite de dix tonnes, qui mesure 3 mètres de haut et environ 4 mètres de large, on suppose qu’elle faisait partie d'un plus grand bâtiment. Dans les bas-reliefs, se trouve la vision cosmique de la culture de Tiwanaku avec l'image du dieu Soleil tenant dans chaque main un sceptre avec des représentations d'oiseaux et de rayons, il contient trente-deux figures d'hommes-soleils et seize d’hommes–aigles. Ce langage hiéroglyphiques et codex n'a jusqu'à présent pas été décodé; Cependant, certains chercheurs supposent que cela pourrait être un calendrier annuel qui indiquerait la période de la plantation et de la récolte. Cette iconographie s’est propagée dans tout le Pérou, en particulier par la suite dans l'Empire Inca, et une partie de la Bolivie.

La Porte du Soleil est restée inachevé, ce qui augmente le mystère de sa signification. Elle est connu dans le monde entier pour être le plus grand exemple du degré de perfection atteint par la culture Tiahuanacota, tant pour son art que pour son symbolisme.

 

Puma Punku: Bâtiment entièrement recouvert, cependant les recherches archéologiques montrent qu’il  est fait d’une technique plus raffiné et évolué que les autres constructions, avec une gestion impeccable du matériel lithique. Puma Punku, ou la Porte du Puma, est un temple d’une qualité architecturale extraordinaire d’une superficie de deux hectares. Il est de structure pyramidale avec une base formée par trois plates-formes en pierres de tailles sculptées. La base est rectangulaire et composée de deux nageoires qui s'étendent du nord au sud. Dans la partie supérieure se trouve un petit temple avec ses canaux de drainage respectifs et à l'ouest se trouve les restes de ce qui fut un escalier d’accès. Ce monument a été l'objet de multiples pillages à l'époque des Incas et pire encore à l'époque de la colonisation et de la République. Aujourd'hui, cette pyramide est considérée comme un centre énergique de grande importance.

 

 

 

Lieu : Village situé à l’ouest de la Bolivie, dans la province d’Ingavi, région de La Paz, a 72km de Nuestra Señora de La Paz (siège du gouvernement).

 

Altitude: 3844 metres

 

Estimation de température: 8°C.

 

¿Comment se rendre à Tiwanaku depuis La Paz ? Il existe des bus publics qui partent à toute heure depuis la zone du cimetière général de La Paz. Cependant, ce n’est pas l’option la plus recommandable en termes de confort, même s’il s’agit d’une option très bon marché. Aussi, cette zone n’est pas recommandable pour les touristes de nuit.

Les autres attractions touristiques

CONTACT US

 

responsive website

 

Late Bolivia - Tour Operator

 

Address: Sanchez Lima Av. 2226, Sopocachi. La Paz - Bolivia

 

Phone: (+591) 2 2 422 286

 

Emergency Mobile: (+591) 715 38 34 7

 

USA Phone: (+1) 213 402 0434

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Tag us with #SienteLosLatidos 

email contact